L’interview de la semaine : Eva, les petits plats

Perle décalée de la cuisine Veggie sur Youtube, Eva Zink se dévoile aux lecteurs de Veggnfood le temps d’une pause sous le soleil marseillais.

Déjà six mois que toute l’équipe de veggnfood attend chaque semaine avec impatience les vidéos humoristiques de la pétillante Eva. Celle qui nous fait entrer dans son univers rétro et décalé – mi-femme au foyer fifties, mi-Amy Winehouse – réveille ainsi nos papilles et notre curiosité grâce à ses recettes originales. Mais ne nous laissons pas bercer par les apparences, derrière la girl next door stylée de la cuisine végétale, réside bien une végane convaincue, activiste de la cause animale. Et c’est sous le prétexte d’un court passage dans la cité Phocéenne que nous l’avons retrouvée pleine d’entrain, se prêtant pour notre plus grand plaisir au jeu de l’interview.

Veggnfood: Bonjour Eva, peux-tu te présenter aux lecteurs de Veggnfood?

Eva: Je m’appelle Eva Zink, j’ai 29 ans. Je suis née à Marseille mais on peut dire que je suis très méditerranéenne puisque par mes deux parents, j’ai des origines portugaises, italiennes et catalanes. Et ils sont tous deux sont nés au Maroc. Ça fait donc naturellement de moi une femme très latine, avec un caractère ouvert, romantique et – bien sûr – le pied marin.
J’ai fait des études d’art dramatique en intégrant notamment le cours Florent, puis l’Ecole supérieure d’art dramatique de Strasbourg (TNS). A la sortie de l’école, j’ai joué dans le film d’Abd al Malik qu’Allah bénisse la France, puis enchaîné des petits boulots avant de me lancer dans une grande aventure auprès de l’association Sea Shepherd. Et c’est de retour sur terre que j’ai décidé de créer une chaîne Youtube qui propose chaque semaine de courtes vidéos humoristiques de recettes veggies.

 

Veggnfood: Qu’est ce qui t’a amené à la cuisine et plus particulièrement à la cuisine végétale ?

Eva: j’ai découvert la cuisine grâce à ma mère qui était une excellente cuisinière et nous faisait de délicieux plats méditerranéens. Pour ce qu’il en est de la cuisine végétale, j’ai été littéralement jetée dans le grand bain lorsque j’ai décidé d’intégrer l’association Sea Shepherd. En tant qu’actrice et n’ayant aucune qualification sur un bateau, on m’a attribué le poste de cuisto du Mare Nostrum. J’en plaisante aujourd’hui, mais à l’époque je n’en menais pas large. Végétarienne depuis à peine quelques mois, j’ai alors été propulsée chef de cuisine végane, devant chaque jour nourrir trente bouches affamées par l’air de la mer. Avec des produits provenant uniquement de donations et les conditions parfois extrêmes d’une petite cabine d’un bateau qui tangue, le livre de cuisine de Marie Laforêt m’a sauvé la mise plus d’une fois. C’était ma première mission avec cette association, trois mois très intenses, mais j’en garde un souvenir extraordinaire où chaque jour, je nourrissais les bénévoles par amour pour eux et leur travail engagé.

Veggnfood: Et qu’est ce qui t’a donné l’idée de faire des vidéos sur Youtube et enseigner la cuisine végétale aux autres ?

Eva: Après ma seconde mission avec Sea Shepherd, on m’a proposé de m’engager sur du long terme. J’avais le choix entre reprendre la mer pour plusieurs années ou ma vie là où je l’avais laissée. C’est finalement l’amour qui m’a fait revenir sur terre et sur Marseille plus précisément. Mais cette expérience militante m’a complètement transformée et je me devais de continuer à ma manière le combat pour la cause animale. N’ayant à l’époque pas de projet professionnel concret et enchaînant les petits boulots, j’ai eu l’idée (lors d’une insomnie !) de créer une chaîne Youtube qui me permettrait d’allier mes différentes passions : la comédie, la cuisine, l’engagement pour la cause animale et la protection de l’environnement. J’ai aussi monté ce projet car je voulais que Madame et Monsieur tout le monde puissent, à leur échelle, avoir les clés pour changer les choses dans leur cuisine.

Veggnfood: Comment se déroule le tournage d’une de tes recettes?

Eva: La première chose que je fais est de regarder mon calendrier des légumes de saison. Je choisis une recette que j’imagine ou que je revisite et j’écris intégralement mon texte. J’y passe parfois plusieurs jours. J’aime avant tout rester en lien avec la saison et les envies de mes abonnés que je découvre au travers de leurs commentaires.
Vient alors le moment d’enfiler le costume d’Eva les petits plats. A partir de là, je suis dans mon univers, je mets mon micro, je fais des rushs et je joue autours de mon texte.
Pour ce qu’il en est de la partie post-production, je monte mes vidéos seule mais je laisse la partie animation sonore à mon mec, qui est ingénieur du son dans la vie. Il est d’ailleurs mon meilleur soutien sur ce projet, compose toutes les musiques, améliore la qualité de la voix et intègre des sons très funs pour dynamiser les séquences. On s’amuse beaucoup autours de ces vidéos.

Veggnfood: Au-delà de l’aspect humoristique, quel message souhaites-tu passer au travers de tes vidéos?

Eva: J’ai vraiment envie de changer les mentalités sur les véganes. Je veux des vidéos dynamiques et joyeuses. Je me marre avec mes potes en les réalisant et le son donne une vraie dynamique comique aux vidéos. Fini les clichés des gens pâles, malades, pas drôles…

J’ai aussi à cœur d’offrir à mon public quelque chose de sérieux et professionnel. Parce qu’aujourd’hui malheureusement, on se doit d’être irréprochable quand on a décidé d’arrêter de manger de la viande. Parce qu’il y a des gens qui nous attendent au tournant et cherchent la faille. C’est pour cela que j’ai une grande exigence quant à la qualité des vidéos que je propose. Je n’ai pas le droit à l’erreur, même si j’en ai fait et que j’en referai surement… Mais je fais de mon mieux pour m’appliquer car je représente maintenant beaucoup de personnes qui sont parfois très discriminées, victimes de la végéphobie. Je souhaite aussi continuer à sensibiliser le public sur les conditions des animaux d’élevage et les effets catastrophiques de la pêche industrielle car si on continue comme cela, on ne pourra jamais plus revenir en arrière.

Veggnfood: Et justement, est-ce que comme beaucoup de Youtubeurs aujourd’hui, tu as peur de la critique?

Eva: je m’attends naturellement à la critique et c’est comme ça pour tous ceux qui ont choisi de s’exposer. Ça n’est pas grave. Je reçois à côté de ça des centaines de commentaires, de photos, de dessins et de choses positives qui même parfois même me font pleurer. Qu’on m’attaque, peu importe si ça fait avancer les choses !

Veggnfood: Pour revenir à des notes plus légères est ce que Eva sortira de sa cuisine dans le futur ?

Eva: oui c’est justement en projet. J’aimerais tourner des vidéos hors-séries, un vlog, aller à la rencontre certaines entreprises véganes qui ont un aspect social. J’aimerais aussi montrer des restaurateurs que j’aime bien, des solutions innovantes pour l’avenir et les acteurs de ces propositions alternatives.

Veggnfood: Eva, on parle de cuisine végétale mais quel est ta cuisine préférée?

Eva: Ma mère cuisinait français, maghrébin et italien à la maison. C’est donc tout naturellement les saveurs de la cuisine méditerranéenne que je préfère. J’ai d’ailleurs la manie de mettre du cumin partout.

Veggnfood: Quel est le produit que tu aimes particulièrement cuisiner?

Eva: L’ail car c’est un excellent rehausseur de gout. Il met en valeur tous les légumes. C’est aussi un super aliment (néanmoins à éviter pour un rendez-vous galant).

Veggnfood: Et quelle est ta recette fétiche?

Eva: Question très difficile… Demander à une grande mangeuse ce qu’elle préfère, c’est comme demander à un musicien sa chanson favorite. Mais puisque je dois répondre je dirais l’aïoli. C’est une recette que l’on a dénaturée en ajoutant de l’œuf mais c’est juste excellent pour accompagner les légumes cuits de la façon la plus neutre possible. Je travaille sur la version la plus parfaite de cette recette végétale pour la proposer prochainement sur la chaîne.

Veggnfood: quel est ton accessoire de cuisine préféré ?

Eva: Mes doigts. Non je plaisante, j’adore le concept du mini-fouet. Les sauces sont souvent l’essence d’une recette. Elles ajoutent du liant à tout le plat et le mini-fouet reste un must have pour les réussir.

Veggnfood: certains parlent de mode du végétarisme ou véganisme. Qu’en penses-tu ?

Eva: Je mets cette question dans la rubrique des questions de mauvaise foi. Le monde change et les gens qui se posent les bonnes questions doivent s’en rendre compte. Ceux-là agissent et ils sont maintenant beaucoup. Ça créée un mouvement qui n’a rien à voir avec une mode.

Veggnfood: Que penses-tu des projets communautaires comme veggnfood ?

Eva: C’est génial, car quand on est végan, végétarien, on se sent seul. Quand on végétalise son alimentation, on commence à courir contre le vent de la société. Il y a quotidiennement quelqu’un qui va attaquer notre amour propre, notre personnalité et c’est difficile même si on a un mental d’acier. J’essaie d’ailleurs de faire la part des choses à travers mes vidéos car ça n’est pas parce que tu es végétalienne que tu as des poils sous les bras.
Veggnfood permet également de rendre accessible la cuisine végétale. Elle est tellement riche qu’elle ne doit pas être catégorisée. Lorsqu’on la découvre, un monde de saveur s’offre à nous …

Veggnfood: Merci beaucoup Eva!

Eva: Merci à vous!

Et maintenant, comme promis, voici Eva dans sa nouvelle vidéo sur le thème d’Halloween.

Où retrouver Eva:

  • Sur sa chaîne youtube (n’hésitez pas à aller lui mettre un petit pouce bleu sous sa vidéo et un commentaire !)
  • Au VeggieWorld de Marseille le 3 décembre 2017 à  16h30 où, en compagnie de Camille son amie Naturopathe, elle feront une démonstration culinaire
  • Tous les jours sur sa page Instagram à travers de petits films très sympatiques
Vidéo Eva les petits plats - la citrouille d'Halloween
La citrouille d’Halloween
Catégories: Interview

3 commentaires

  1. Yann a dit le octobre 31, 2017

    Aucun commentaire encore ?! bon ben en voila un ^^

    Bravo Eva ! j’avais déjà vu une vidéo de toi sur 10 recettes végan rapides pour l’apéro, et c’est vrai que le ton que tu emploi donne un vrai plus à tes vidéos !
    Aujourd’hui je suis tombé sur ta vidéo d’halloween via une page végétalienne de facebook et je viens de lire ton petit parcours pour en arriver la.
    Déjà chapeau parce qu’intégrer Sea Shepherd n’a pas l’air très simple sans compétence, mais c’est normal ils n’ont pas beaucoup de place à bord et surtout c’est pas du tourisme !
    Bon ben bravo pour tes vidéos, continue bien, c’est cool de partager des recettes simples et rapides c’est ce qui manque 😉

    Au plaisir de te croiser un jour !

    Véganement,

    Yann (de perpignan, c’est sur la côté sait-on jamais ^^)

  2. Virgile a dit le novembre 25, 2017

    J’adore Eva les petits plats, et pourtant je l’ai découverte depuis seulement 3 mois.

    Drôle, pétillante, elle ne se prend pas au sérieux.

    De plus j’aime sa manière de défendre la cause animal sans en faire des tonnes et sans faire culpabiliser les végétariens qui ne sont pas véganes.
    Car chacun à le droit d’avancer à son rythme.

    En tout cas, ses recettes sont top et elle m’a (presque) donné envie de manger des choux de Bruxelles, mais le traumatisme des ces petites boules vertes est encore trop présent ! ;-P
    J’ai hâte de voir sa prochaine vidéo.

    Merci veggnfood,

    Virgile

  3. Nathalie a dit le novembre 29, 2017

    Merci Eva, c’est toujours super intéressant de découvrir les coulisses derrière nos chaînes youtube préférées 🙂

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.